Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 octobre 2020 2 27 /10 /octobre /2020 12:26

L’histoire :

Brutus, le fils illégitime de César, vit dans la pauvreté et le dénuement aux portes de Rome. Deux sénateurs viennent le chercher afin de lui proposer de se venger de son père en le tuant. Le plan ne se passe pas comme prévu et il arrive des embrouilles à Brutus.

 

L’avis de Graspone :

Version rapide: C’est nul et affligeant, ne perdez pas votre temps.

Pourquoi ça ? Parce que, l’histoire est sans queue ni tête et ridicule. aussi parce que l’humour fait pitié, ce qui est assez triste car les acteurs donnent tout et ont l’air de s’être amusés à faire le film. Tant mieux pour eux. Pour le spectateur, c’est une autre paire de manches. Kheiron est tristement le plus mauvais. Ce n’est pas drôle. Il n’est pas drôle. Étrange étant donné qu’en spectacle, il est tout le contraire.

On sent l’inspiration de Chabbat et de son “Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre”. Les anachronismes, les absurdités étaient d’un autre niveau. Ici, tout tombe à plat. Jusqu’à la dernière seconde. Le comique de répétition ne fonctionne pas. Brutus ne sait pas courir et tombe à chaque fois qu’il essaye. Voilà. C’est nul, de la première à la 37ème fois.

Le casting était pourtant au rendez-vous mais cela ne suffit pas. Il faut une écriture qui soit au niveau. Ce n’est pas le cas. Pas du tout.


Le va-voir-o-mètre: Jamais de la vie ! profitez-en pour aller chez le dentiste à la place. C’est mieux. Beaucoup mieux !

Partager cet article

Repost0
27 octobre 2020 2 27 /10 /octobre /2020 12:18

L’histoire :

Un type un poil hippie sur les bords décide de plonger dans une forêt sous-marine. C’est alors qu’il fait la rencontre d’une pieuvre. Ce petit animal à l’intelligence folle va prendre notre narrateur sous ses tentacules et lui apprendre la vie. Tout simplement.

 

L’avis de Graspone :

On ne va pas tourner autour du pot, ce film documentaire est tout simplement fantastique. Les images sont d’une beauté époustouflante. On retient presque son souffle lors des scènes sous-marines.

Passer l’aspect esthétique, on se retrouve face à une histoire touchante, drôle et qui vous fera vous accrocher à votre siège. Ça semble dingue, n’est-ce pas ? Pourtant c’est vrai. La vie de ce poulpe est loin d’être de tout repos et le fait d’en être témoin est tout juste incroyable et cela sans aucun anthropomorphisme ni intervention extérieure humaine.

L’histoire prend son temps et la partie humaine n’est pas trop présente. Tant mieux parce qu’on a qu’une envie, c’est passé le plus de moments possible avec cet animal si surprenant et si attachant.

La musique est en parfaite adéquation, le suspense est présent, l’humour est là. Rien à rajouter, c’est quasi parfait.


Le va-voir-o-mètre : Arrêtez tout et allez voir “La Sagesse de la pieuvre”. C’est en ce moment sur Netflix et ça vous fera un bien fou !

Partager cet article

Repost0
27 octobre 2020 2 27 /10 /octobre /2020 12:10

L’histoire :

Un agent secret des USA est sélectionné pour sauver les miches temporelles de la planète entière, voire de l’univers. En effet, il semblerait que quelqu’un d’un futur un poil énervé ait décidé d’envoyer des objets dans le passé. Ce ne serait pas forcément très grave sauf qu’un de ces objets pourrait nullifier l’existence du temps. Rien que ça.

 

L’avis de Graspone :

Nolan est un grand réalisateur. Un des très grands, même. Cela signifie-t-il que tout ce qu’il fait est fantastique ? Pas forcément. Il a complètement raté une omelette en 1995. Une catastrophe. Sinon, niveau film, c’est solide même si Memento et Dunkerque ne m’ont pas plus marqué que cela.

Dans sa bande annonce, Tenet semblait pencher vers un film d’action. Ça fait peur parce que les scènes d’action ne sont pas ce qui me paraît l'intérêt principal des films de Nolan. Le bougre s’en tire plutôt pas mal pour le coup. Si l’action ne constitue pas l’élément principal de son film, elle n’est pas en reste.

Par contre, généralement, les dialogues ont une part importante de ses films. Chose surprenante, ceux-ci ne sont pas fantastiques. Ils donnent l’impression qu’il faut se dépêcher de raconter l’histoire et servent de raccourcis. C’est dommage mais compréhensible, le film dure tout de même 2h30. Les dialogues ne sont pas les seuls donnant cette impression de précipitation puisque certaines scènes mettent la vraisemblance de côté.

Enfin, plat de résistance, le voyage temporel. Nolan choisit un angle peu conventionnel avec des histoires d’entropie, d’équipes parallèles, de physique quantique et d’objets temporels. Si c’est assez simple au début, ça devient beaucoup plus complexe assez rapidement. Il faut donc s’accrocher, prendre des notes ou lâcher et profiter du spectacle. J’ai choisi la dernière solution.

 

Le var-voir-o-mètre : Tenet est un excellent film. Les détails vous échapperont peut-être (sans pour les 3 génies du fond) mais la trame principale reste assez claire et suffisamment prenante pour ne pas voir passer le temps.

Partager cet article

Repost0
8 août 2018 3 08 /08 /août /2018 15:38

 

Aladdin revient et il est fâché ! Il vient de tuer le père de sa promise, par la faute d’une sorcière qui l’a envoûté. Il va essayer de retourner dans le passé afin de régler l’affaire à l’amiable. Malheureusement, la potion mal dosée le renvoie plusieurs siècles dans le futur, dans le Kaboul de 2018. Oulala ! Attention au choc des cultures !

 

Non, je plaisante. Vous pensiez vraiment que j’allais parler de ce film ? J’en avais juste besoin afin de vous attirer dans mon piège : Je vais vous parler du prochain film de JCVD.

 

Ouais, j’aime bien Jean-Claude Van Damme. Je l’aime bien parce qu’au contraire de bien des productions encensées par la critique ou soutenues par le public, les films de JCVD ne sont pas des mensonges sur pellicule. Quand un « Avatar » vous balance son action et sa 3D “à couper le souffle” en pleine face, insidieusement il en profite pour vendre sa morale aussi stupide que franchement nauséabonde (Les autochtones qui ont besoin d’un américain pure souche pour s’en sortir... Encore et toujours la même rengaine ?! Vous êtes sérieux, les mecs ?!), les productions Van Damme sont souvent beaucoup plus épurées: JC va savater du méchant. Alors oui, il y a les gentils et les méchants mais il faut bien justifier la tatane. S’il se ramenait dans un couvent pour éclater des nonnes, ce ne serait pas très aware. Par contre, si une bande de brigands a volé les économies de ces mêmes nonnes, alors il est justifié de les exterminer à coups de pieds bien placés.

 

Vous aurez compris que je suis assez fan du monsieur. De plus, le film « JCVD » a fini de me convaincre de la capacité du bonhomme à jouer la comédie. Il est bon le gars, je vous dis ! Voici donc le trailer de son prochain film « Lukas » :

 

On suit Lukas, vigile et père d’une petite fille, qui se retrouve à devoir infiltrer une bande de malfrats pour la police suite à son arrestation. Sa mission se déroule dans le milieu de la pègre belge ce qui promet de sérieuses explosions de tête et déboîtements de rotules. Tout ce qu’on demande quand on aime les têtes explosées ainsi que les rotules déboîtées.

 

C'est Julien Leclercq (Chrysalis, L'Assaut, Gibraltar, Braqueurs) à la réalisation, par contre. C'est un poil flippant, je sais, mais gardons espoir. Peut-être que ce sera son chef d'oeuvre. Sur un coup de chance. Ça sort le 22 août et j'ai plutôt hâte !

Partager cet article

Repost0
29 mai 2018 2 29 /05 /mai /2018 16:12

L'histoire: Thanos a un plan. Un plan pour ramener l'univers à l'équilibre. Il aime l'équilibre, Thanos. Pour accomplir son plan, il lui faut rassembler les pierres d'infinités qui lui apporteront le pouvoir absolu. Son plan machiavélique arrive aux oreilles des Avengers qui décident de ne pas laisser faire le tyran parce qu'il faut bien justifier leur statut de super-héros.

 

L'avis Graspone:

Durant toutes ces années de MCU (Marvel Cinematique Univers), il est un écueil qui revenait trop souvent (Iron Man 1, 2, 3, Les deux premiers Thor, Avengers 2): un antagoniste de qualité. Non pas un type trop puissant ou incroyablement méchant mais juste crédible et avec un vrai but.

 

Je n'en ferai pas des tartines sur ce film parce que si vous n'aimez pas les super-héros, vous n'apprécierai pas plus celui-ci. Il s'agit de la quintessence du film de héros avec tous ces côtés marrants pour certains et débiles pour d'autres. Vous voilà prévenu.

 

De fait, si vous aimez ce genre cinématographique, alors c'est le film parfait pour vous. Pas la peine d'en rajouter.

 

Si par contre vous aimez bien mais vous hésiteriez malgré le tintamarre médiatique, ne vous posez plus de questions. Ne serait-ce que pour Thanos, le film vaut la peine d'être vu et justifie  par la même occasion le visionnage de quasiment tout le MCU. Mis à part "L'incroyable Hulk" qui reste un des pires films de la création. Thanos a un but. Une mission en laquelle il croit. Rien que ça donne une profondeur insoupçonné à ce personnage et mine de rien, c'est déjà excellent.
Thanos n'en a que faire de l'argent ou du pouvoir pour le pouvoir. Il veut sauver l'univers. C'est marrant, les Avengers aussi. Cela occasionne des rencontres piquantes et très divertissantes. L'humour habituel est toujours présent, l'action reste soutenue tout le long. Que demander de plus ? C'est tout simple: la suite !

 

Le va-voir-O-mètre: Oui, oui et encore oui ! Un film de super-héros, certes, mais avec un antagoniste avec tellement de profondeur qu'il va au-delà de tout ce qu'on a l'habitude de voir d'habitude. Un grand spectacle qui mérite bien le grand écran.

Partager cet article

Repost0
25 mai 2018 5 25 /05 /mai /2018 18:22

L'histoire:

Vous vous rappelez de Han Solo ? Le voyou beau gosse qui aide la résistance tout en restant cool. Oubliez tout ça puisque Disney tenait absolument à continuer à anéantir la licence Star Wars et à transformer Solo en un personnage de film complètement lambda.

L'avis de Graspone:

vous pensiez que la catastrophe des épisodes I, II et III servirait de leçon à Disney concernant le fait de raconter les origines de Star Wars ? Non ! Ils n'en ont eu cure et ont décidé de s'attaquer à un des personnages préférés des fans: Han Solo.

C'était une riche idée. Est-ce que tu crois qu'ils l'ont fait ? Est-ce que tu crois qu'ils l'ont fait ? Non ? Si si, ils l'ont fait. Mais ils se sont arrêtés là et c'est ça qui est dommage. Très important quand tu décides de parler d'un personnage aussi atypique que Solo, tu prends des gens prêts à prendre des risques. Sauf que quand tu as un projet à plusieurs millions de dollars, tu prends peur. C'est comme ça que tu te retrouves avec "Solo". Quand, trop peureux, tu racontes une histoire générique avec tous les personnages génériques que tout le monde connait depuis des années et des années, tu te retrouves avec une sacré bouse.

Tout est prévisible dans ce film. TOUT ! Des premiers instants jusqu'à la dernière seconde. Je ne m'attendais pas à ce que ce soit à ce point. Pour ne rien arranger, l'histoire est mal racontée, certains acteurs aussi utiles qu'un slip de bain au Pôle Nord et, le plus important: le personnage de Han Solo est véritablement massacré. Si Alden Ehrenreich fait de son mieux, c'est surtout dans l'écriture que le bat blesse. Le niveau est bas, beaucoup trop bas. Il y a quand même quelques trucs à sauver comme Donald Glover en Lando qui semble être le seul à vraiment s'amuser.

Pour les fans de Star Wars, les questions qu'on se pose sur telle rencontre ou tel événement trouvent une réponse. C'est souvent mauvais mais il y a une réponse.

Le va-voir-O-mètre: Non. Gardez votre argent. Il n'y a presque rien à sauver de cette catastrophe.

Partager cet article

Repost0
22 mai 2018 2 22 /05 /mai /2018 15:43

L’histoire : En soutient aux palestiniens, deux allemands, extrémistes de gauche, prennent en otage un avion d’Air France et le détourne sur Entebbe en Ouganda. Le gouvernement israélien doit prendre la décision de négocier ou d’intervenir.

 

L’avis de Graspone :

Un morceau d’histoire passionnant ne donne pas toujours un film qui l’est. C’est ce que je me répétais tout le long de ce film. Je ne l’ai trouvé ni intéressant, ni touchant, ni même marquant. Cinématographiquement, il ne présente pas un grand intérêt et un bon documentaire ferait mieux le boulot car il n’aurait pas tout le fatras mélodramatique assez ridicule qui nous est imposé.

 

Les acteurs ne m’ont pas semblé plus emballés que ça mais c’est surement parce que je commençais à sérieusement m’ennuyer au bout d’une demi-heure. Tout ça à cause de la mise en scène qui alterne des moments supposément sous tension et d’autre qui n’ont d’intérêt que pour… Je n’en sais rien, en fait. Ajouter du temps pour faire un plus long film ? Ouais, ça doit être ça. Formidable.

 

Le va-voir-O-mètre : Incapable de trouver sa place entre film et documentaire, « Otage à Entebbe » est évitable. L’intérêt cinématographique est faible. L’intérêt historique tout autant. C’est mou du genou. Écoutez plutôt l’Affaire Sensible qui en parle ou attendez un reportage sur Arte.
 

Partager cet article

Repost0
16 mai 2018 3 16 /05 /mai /2018 12:52

La consternation. Suivi de la colère. Voilà les sentiments prédominants après le visionnage de ça:

Je n'irai pas par quatre chemins: C'est quoi cette cochonceté ? Cette ignominie ?
Ce film est sensé de parler des mères, des mamans qui bossent et triment et qu'est-ce qu'on voit dans cette bande-annonce ? Des caricatures. Les gens qui ont commis ce truc ont oublié ce qu'était avoir ou être une mère ou alors ont eu des vies tellement éloignées de la réalité des choses que le film en devient ridicule. La vie, en tout cas en dehors des petits cercles parisiens, n'a rien à voir avec ça.

 

Après, on se demande pourquoi le cinéma français se plante et/ou ne plaît pas à une partie de la population. Alors c'est sûr qu'il est préférable de mépriser le public et le traiter d'ignare plutôt que de se remettre en question.

 

En tout cas, ayant été élevé par une mère célibataire, les crétineries de ce film ne peuvent que me mettre hors de moi. Cette femme forte et aimante avait autre choses à faire que courir en chaussons dans la rue. Affligeant...
Peut-être que le film est plus profond que ça mais la BA ne laisse pas grand espoir.

 

Ça sort, bien malheureusement ça va vraiment sortir, le 23 mai.

P.S.: Je n'aborderai pas la diversité qui est complètement absente des rôles principaux mais c'est une habitude tenace du cinéma français.

Partager cet article

Repost0
16 mai 2018 3 16 /05 /mai /2018 12:22

L'histoire: Un couple d'américain (Je ne me rappelle pas des noms et, franchement, on s'en contre fiche), organise assez souvent des soirées de jeux, des Game Night en VO, toujours avec le même groupe d'amis. Ils aiment plus que tout au monde gagner et tout se déroule bien pour eux parce que, justement, ils gagnent. C'est là qu'on découvre que le frère du protagoniste principal pose un problème avec sa vie parfaite. Pour bien mettre le seum au héros, il organise une soirée à sa sauce. Sauce qui se retrouve un poil trop pimentée.

L'avis de Graspone:

Il est toujours bon de ne pas trop attendre d'un film. C'était le cas pour "Game Night". M'y rendant sans appréhension ni attente particulière, c'est avec plaisir que je découvris une comédie sans prétentions particulières mais sacrément drôle. On y trouve les éléments habituels de ce genre de production dans une formule qui fonctionne. Les personnages même caricaturaux restent attachants et les différentes péripéties sont tellement stupides qu'on en oublie leur incohérence.

On reste en Amérique donc il y a bien évidemment une petite morale mais même ça, le film réussit à s'en moquer et ça fait du bien. En gros, c'est une agréable surprise. Ce n'est certes pas le film de l'année et pas non plus une grande priorité mais si vous cherchez une bonne comédie, "Game Night" est une valeur sûre.

Le va-voir-O-mètre: Oui, oui. Ça se regarde plutôt bien. Comédie de bonne qualité avec les poncifs américains mais un bon rythme. Pour la révolution on repassera mais on rigole. C'est l'essentiel.

Partager cet article

Repost0
15 mai 2018 2 15 /05 /mai /2018 14:43

L’histoire : C’est le souk. Les natifs américains se sont fait botter les fesses et commencent à être parqués dans des réserves. Ceux qui ne se sont pas fait capturés massacrent les immigrés pour leur voler leurs chevaux ce qui crée de fortes tensions. C’est dans ce contexte que le chef Yellow Hawk, fatigué et malade, est grâcié et renvoyé chez lui escorté par un caporal qui hait les natifs plus que tout au monde.

L’avis de Graspone :

Un film de cow-boy et d’indiens en 2018 ? Vraiment ? Eh bien, oui. Il est même d’ailleurs bien dommage qu’il ait fallu attendre 2018 pour voir un film de cette trempe sur ce sujet tout en étant grand public. Un film qui parle de cette confrontation entre deux peuples se battant jusqu’au bout pour la même terre. C’est dur, les soldats tuent des deux côtés et les innocents souffrent.

De ce fait, ne vous attendez pas au classique à la John Wayne ou au film d’action à la Leone. On est là plus proche d’un « Impitoyable » mais avec une vision sur la société américaine à venir. Ici, pas de partie pris pour une cause ou l’autre.

Quand, en plus, vous rajoutez le fait que les acteurs sont tout simplement incroyables, vous commencez à avoir un petit bijou. Bale et Pyke donnent des frissons et sont soutenus par un cast d’excellente facture. Pour ne rien gâcher, vous avez une photographie et une musique de toute beauté au service d'une mise en scène presque parfaite.

Alors, il n’y aurait rien à jeter ? Quasiment pas, en fait. C’est du très bon qui met un gros pain dans la face et vous laisse groggy par son excellence ainsi que par son sujet.

Le va-voir-O-mètre : Le curseur est très haut pour ce film vibrant et dur. À voir absolument.

Partager cet article

Repost0