Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 février 2015 3 25 /02 /février /2015 16:42

L’histoire :

Dracula est mal. Il a énervé le mauvais turc et son pays va se faire balayer par une armée bien trop puissante. Que faire dans ce cas ? Rien d’autre que d’aller trouver l’ermite du coin qui se retrouve être un vampire qui n’a qu’une envie : passer sa malédiction au premier désespéré qui passe par là.

 

L’avis de Graspone :

Non, « Dracula Untold » ne révolutionnera pas le monde des vampires. Non, au contraire d’un « Underworld » (qu’on aime ou qu’on déteste), il n’apporte pas de vision particulièrement nouvelle à part sur les origines du mal (et même sur ce point c'est pas clair et ennuyeux). En fait si, il y a quelque chose de neuf : un côté mélodramatique malvenu qui ne m’a pas convaincu.

Les acteurs sont des habitués des productions à gros budget hollywoodiennes. Ils font le taf. Rien de plus. Non pas qu’il y ait trop la place pour montrer un véritable talent dans de ces conditions. L’histoire de ce Dracula se perd et nous avec. Les intérêts et motivations des personnages sont obscurs et mêmes inintéressants au possible.

Je ne vais pas mentir, j’ai lâché. J’en pouvais plus et ça me saoulait. Je m’en fichais de ce Dracula et de ces turpitudes ridicules, je m’en fichais de ce méchant aussi effrayant qu’une huitre (quoiqu’avariée, c’est méchant une huitre). Les multiples batailles sont d’un fouillis indescriptibles et risquent de vous faire soulever un sourcil, guère plus.

 

Va-voir-O-mètre : Mouais bof. À moins d’être un fan des films de vampires et de Dracula, voir ce film n’est pas indispensable. L’action trop confuse et disparate ne rattrape même pas ce presque naufrage.

Partager cet article

Repost 0

commentaires