Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 février 2015 3 25 /02 /février /2015 17:52

L’histoire :

 

Steve est un garçon difficile. Sa mère, Diane, une veuve qui essaye de joindre les deux bouts est obligée de le prendre chez elle après que Steve se soit fait une nouvelle fois virer de son établissement spécialisé. Il s’installe alors une relation entre cette mère qui aime son enfant et ce dernier qui lutte pour être le plus « normal » et intégré possible. Ils pourront compter sur l’aide Kylia leur voisine d’en face.

 

 

L’avis de Graspone :

 

Ce film est un grand coup de poing. Il vous choppe par les tripes et ne vous lâche pas sans vous secouer dans tous les sens. Ce parcours d’une mère et son enfant qui tentent de se débrouiller seuls au monde ne peut laisser insensible.

 

Dolan sait filmer et mettre en valeur le combat et l’amour de cette femme pour son fils. Sans tomber dans les clichés ni le sentimentalisme à deux francs, il nous donne l’impression de vivre chaque instant à leur côtés, de vivre leurs bonheurs, leurs péripéties, leurs moments tristes. Il nous rappelle que la vie est belle mais peut s’avérer bien cruelle.

 

Non seulement Dolan sait filmer mais, en plus, il sait s’entourer. Ses acteurs donnent vie à ce film et sont bluffants de justesse. Si Anne Dorval et Suzanne Clément sont exceptionnelles, il en est de même pour Antoine-Olivier Pilon dont c’est le premier film. Les joies comme les moments les plus violents sont si bien interprêtés qu'il est difficile de ne pas être touché.

 

Pour ne rien gâcher, la technique est irréprochable et la mise en scène au poil. Il n'y a rien à jeter, je vous dis! Par contre, il faut pouvoir supporter l'accent québécois. Ce n'est pas inssurmontable mais il vaut mieux être prévenu.

 

 

Le Va-voir-O-mètre : Foncez les yeux fermés! C’est, à mon avis, un des meilleurs films de ces dernières années. Tout simplement.

Partager cet article

Repost 0

commentaires