Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mai 2016 5 06 /05 /mai /2016 17:49

C’est bon, j’en ai marre, il faut que ça sorte.

Je préviens, je m’apprête à faire mon Malcolm X à 2 balles (de francs hein, même pas d’euros. C’est dire). Je suis tombé dans le métro sur cette affiche d’un film appelé “Braqueurs”.

 

 

Ni une ni deux, je me dis immédiatement il s’agit d’un film romantique relayant les difficultés rencontrées par Mrs Bennet qui doit marier ses filles dans l’Angleterre du 17e siècle. Oui, bien sûr… Trêve de plaisanterie, on a droit, bien entendu, à un film d’action musclé et, si l’on en croit le trailer, tout ce qu’il y a de plus haletant. Je vous laisse juger par vous même:

Quel est donc le problème, me direz vous ? Toujours le même. Le grand méchant, la figure du mal, le dealer, le mauvais est incarné par un noir. Non seulement un noir mais un rappeur à succès. Une figure, qu’on le veuille ou non, de référence pour la jeunesse. Que voit donc les jeunes ? Ils voient que leur rappeur préféré est un dealer, un adepte des armes lourdes. Quelle belle manière de les inspirer ! Il serait dommage d’être une figure positive au cinéma. Il ne faudrait pas passer pour un bolos, non plus.

 

Alors oui, certains jeunes pourront avoir suffisamment de recul pour savoir qu’il ne s’agit que de cinéma mais, pour d’autres, il constituera peut-être un rêve. Combien sont-ils encore à croire que les rappeurs sont véritablement des gangsters, des vrais méchants alors qu’au final ce ne sont que des artistes ayant senti le filon ?

 

En plus, son adversaire, qui est également issu d'une minorité, est un braqueur. Le "héros" maghrébin est une crapule qui braque des fourgons blindés. C'est de mieux en mieux !

 

Les adultes ne sont pas en reste puisque, la plupart du temps, quand ils voient un bronzé à la télé et/ou au cinéma, il n’a pas le beau rôle mais représente plutôt un stéréotype sur pattes (accent débile, armes à la main, dealers et/ou drogués, j’en passe et des meilleurs). Il est d'autant plus facile d'acquérir des automatismes quand les mêmes personnes associées toujours aux mêmes caractéristiques sont servis sans cesse par les divers écrans.

 

Encore une fois, ce n’est que du cinéma et ce film sera peut-être bon (si les bonnes parties ne sont pas toutes dans le trailer). Cependant, ne faudrait-il pas mieux pousser pour avoir des figures de minorités affichés de manière positive ? Afin de montrer, par exemple, que le héros n’est pas obligatoirement clair de peau ou que la sublime héroïne n’est pas forcément belle car blonde ?

 

Bref, on n’y est pas encore.

Partager cet article

Repost 0
Published by Al Graspone - dans Le trailer du moment
commenter cet article

commentaires